mardi 9 juin 2015

ALE 2100, T1 (Partie 1) [Partenariat]


TypeRoman.
CatégorieDystopie / Y.A

Pages: 370.
Posté par: Iman.


Synopsis.

Lola, étudiante et gameuse, est invitée à tester en avant-première une représentation virtuelle de la Terre en 2100 dénommée ALE. Dans leur tour du monde, Lola et ses compagnons devront affronter le résultat de leurs actions, dont la guerre de l’eau, le travail sponsorisé, la dette de mort et l’esclavage occidental ne sont que des exemples.

Ce voyage, sous forme de jeu, leur offre l’opportunité de remporter une grosse somme d’argent s’ils gagnent la partie ; argent que Lola compte bien utiliser pour partir à la recherche de son père dont elle est sans nouvelles depuis des mois.

Mais sur son chemin, Lola va croiser cet homme mystérieux, coincé dans la simulation, qui va chambouler ses missions et devenir sa dernière quête. Et si, pour le sauver lui, elle devait sauver le monde de demain ?




En deux mots.

Les plus. 
Personnage principal très réaliste, Jeu bien construit, Projection futuriste réaliste, Très fluide, Personnages secondaires intéressants

Les moins. 
Peu d'évolutions, Suspens seulement en fin de bouquin


Mon avis.


Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions NATS pour leur confiance ! 

J'ai commencé ALE 2100 avec beaucoup de curiosité, car en tant que fan de jeu vidéo et de dystopie, le mélange promettait d'être epxlosif. 

Ce qu'on remarque tout de suite en début de récit, c'est le réalisme avec lequel cette histoire est racontée, la multitude de petits détails qui fait qu'on s'imagine parfaitement dans la peau du personnage principal, qui en plus, a la qualité de ne pas nous exaspérer. Elle est normale, identifiable, ni particulièrement belle ou moche, avec un caractère ni adorable ni excécrable. C'est madame tout le monde, pour peu qu'on aime les jeux vidéos. 

Cet aspect m'a beaucoup plu dans le livre. Tomber sur une héroïne qui n'en est pas vraiment une, ça fait plaisir. (Toutefois, le seul bémol que je donnerais du coup, c'est l'idéal masculin représenté ici - le beau gosse par excellence -, qui est pour le coup, assez classique, comparé à ce personnage féminin super génial.) 

Bref, je perds le fil. ALE 2100 c'est aussi (et surtout) un voyage dans le futur, dans un possible futur pour être précise, qui inquiète notre héroïne, mais qui pourrait tout aussi bien nous concerner. En cela, il est un appel à la prise de conscience. Mais pas que ! C'est un voyage des sens, à tous les niveaux ! On découvre les continents sous un nouveau jour, et l'idée de le faire dans un jeu qui inclue un aspect "Sensation" est intéressant. (On imagine d'ailleurs les dérives potentielles - qui j'espère seront mises en avant ou exploitées dans la suite!)

Cependant - et heureusement! - ALE 2100 ne s'arrête pas là. Une histoire d'amour et surtout, une intrigue d'une des dérives éventuelles de ce jeu nous tombe dessus. Je n'en dirai pas plus car la surprise vaut le coup. J'ai beaucoup aimé cet aspect également, et ce personnage masculin est d'ailleurs humainement une crème :-) (De même que les persos secondaires... pour l'instant, du moins !)

Ceci dit, je dois donner des bémols, sinon ce n'est pas drôle ! ALE 2100, c'est génial, mais c'est aussi... lent. On passe beaucoup de temps dans la vie courante (hors du jeu) du personnage principal et j'avoue que je me serais passée de savoir ce qu'elle prend au petit déjeuner ou le type de restaurant où elle va. Sa réflexion sur notre futur va aussi parfois plus loin que nécessaire selon moi. En gros, j'aurais adoré que le roman soit plus court, en supprimant certains des passages hors du jeu ou du moins, inutiles pour l'intrigue principale - qui est pour l'instant, certes de finir le jeu, mais aussi de résoudre le mystère qui tourne autour de ce mystérieux personnage rencontré au cours d'une mission...




Conclusion.



Un premier tome intéressant, fluide, avec des idées pour le moins originales. Les personnages sont tous bien peints et réalistes, le monde futuriste construit dans le jeu ALE 2100 est pour le moins incroyable, aussi bien dans sa conception, son expérimentation que ses surprises et ses "sensations". L'intrigue principale met du temps à s'installer, mais une fois qu'on l'a compris, on a envie d'avoir le fin mot de l'histoire. Dès lors, tous les passages inutiles à l'intrigue paraissent nombreux, parfois inutiles. Ceci dit, la fluidité de lecture nous pousse à avancer, jusqu'à cette fin frustrante dont je ne dirai rien... La suite, c'est quand déjà ? Le 22 Juin !



Ma note : 4/5



Bonne Lecture !

2 commentaires:

  1. Ah ça a pas l'air mal ça, tiens !
    Merci de ton avis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Leeloo ;) J'ai hâte de lire la suite !

      Supprimer

Merci d'avance de votre passage ici et de vos commentaires ♥