mardi 31 octobre 2017

Young Elites, T1

Adelina a survécu à l’épidémie qui a ravagé son pays. 
D’autres enfants, comme elle, ont survécu, la maladie laissant sur leur corps d’étranges marques. Les cheveux d’Adelina sont passés de noir à argenté, ses cils sont devenus blancs et une cicatrice barre la moitié gauche de son visage. Son père voit en elle une malfetto, une abomination, une disgrâce pour son nom et sa famille, synonyme de malédiction. Mais la rumeur dit que les survivants ont gagné davantage que des cicatrices : ils auraient acquis de mystérieux super-pouvoirs. Et, bien que leur identité demeure secrète, ces survivants ont déjà un nom : les Elites.

Roman
382 pages
Lu en Audio (EN)


** ** ** ** ** **
Voici un bouquin que j'avais hâte de lire, parce qu'on m'en avait dit beaucoup de bien. 

Je l'ai finalement commencé grâce au challenge de l'amitié littéraire lancé avec mes amies booktubeuses du groupe Livresquement vôtre. 

L'histoire commence comme toute dystopie incluant de la magie, par un peu d'histoire et de contexte, avant de nous basculer sur un personnage principal un peu torturé, dans une quête qui la dépasse. Et, si l'histoire est intéressante, je dois dire qu'une chose m'a réellement bloqué dans cet ouvrage : l'acharnement de l'auteur sur le personnage principal. Elle m'a rappelé l'héroïne de UGLIES en 15 fois pire. La culpabilité, les erreurs, la trahison, la noirceur, tout était too much pour moi. Pas tellement parce que ça me heurte (non, pas du tout), mais parce qu'à un stade j'ai du mal à trouver ça réaliste. On a l'impression que l'héroïne aime souffrir pour souffrir, qu'elle n'apprend pas et n'évolue donc pas. Ou alors très très peu. Autant je la comprends la plupart du temps, autant je trouve que tout ceci n'était pas nécessaire. Evidemment, ce n'est que mon avis.

En dehors de ça, le style est correct même si très haché et peu immersif selon moi, l'intrigue est intéressante, ainsi que les nombreux rebondissements, quand bien même ils sont tintés par cet acharnement constant sur l'héroïne car à un certain point il est facile de deviner : il suffit d'imaginer comment la situation peut tourner mal. 

Tout ceci combiné fait que ce livre fut correct à lire, mais j'ai bien failli l'abandonner trois à quatre fois pendant ma lecture, tellement j'avais l'impression que le schéma se répétait incessamment. Et, inévitablement, je ne me suis attachée à personne... du coup, je ne continuerai malheureusement pas la série :(

En conclusion, voici le premier tome d'une saga dystopique qui ne m'aura pas convaincue, à cause d'un style un peu haché, de personnages peu attachants et, surtout, d'un acharnement constant et négatif sur l'héroïne. Bien sûr, l'histoire reste plaisante à lire et le rythme est plutôt bien géré, mais, personnellement j'ai eu du mal avec cette lecture et ne lirai donc pas la suite.



2.5/5
.....

Et vous, vous l'avez lu ?
Quel est votre avis ?

2 commentaires:

  1. Dommage :( C'est une saga que j'apprécie vraiment bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Argh dommage en effet, j'ai pas accroché :'(

      Supprimer

Merci d'avance de votre passage ici et de vos commentaires ♥