lundi 2 janvier 2017

Mon coup de gueule trop longtemps refoulé !






Disclaimer.

Tout d'abord, vous ne rêvez pas, c'est bien lundi et ceci n'est pas un "Lundi, que lisez-vous". Vous l'aurez lundi prochain sans faute.

Ensuite, je n'ai jamais rien écrit de tel, du coup j'ai peur en postant ces mots. J'ai toujours eu peur (et j'ai encore peur) de créer des polémiques inutiles, ou que les gens associent des idées, des mots ou des préjugés à mon travail d'auteur, entre autres. Mais je devais les dire.

Je tiens également à préciser que dans cet article, tu auras parfois l'impression que je suis en colère. Oui, je le suis, par moments, pas tout le temps, pas contre toi, ni ton voisin, ni personne d'ailleurs, mais contre la vie parfois. Et je me dis que si je ne t'en parle pas, tu ne comprendras jamais ce que je suis, moi, à l'intérieur. 

De la même façon, j'utilise beaucoup d'humour noir, ce n'est contre personne, encore une fois : c'est simplement ma façon de m'exprimer quand j'ai des choses à dire. Et si, enfin, tu es surpris de cet article car tu ne m'as jamais entendu gueuler, eh bien c'est parce que j'ai réalisé que j'avais le droit de gueuler moi aussi, de temps en temps. 

2017, l'année de la vérité.

Commençons par la base :

Je suis noire,
(ehhhh ouais: ce que j'ai sur la peau, promis, c'est naturel)
Je suis une femme,
(oups ! tu ne le savais pas encore ? eh bien je fais mon coming out!)
Je suis musulmane, 
(ça, beaucoup doivent le découvrir et en être surpris. Rassure-toi, ce n'est pas contagieux. Et enfin, non, je ne fais pas partie de Daesh...)
J'ai une petite santé,
(mais je ne vais pas mourir demain, donc pas de larmes stp...),

ET HEUREUSEMENT, JE NE SUIS PAS QUE CA !!!

Je pense que tu as compris le ton de cet article, toi, lecteur de ce cher et tendre blog. 

Je t'explique. Je suis debout, là, à 04H00 du matin, à écrire ces mots, parce que je n'arrive pas à dormir. Je n'y arrive pas, car tout cela me turlupine par moments, et aujourd'hui fait partie de ces jours.

Je vais te dire ce qui me met en colère au quotidien, par rapport aux 4 statuts que j'ai postés. Ce sont des réactions du quotidien, des phrases, des situations... autant de choses qui me font monter la moutarde au nez.

Autant j'accepte l'ignorance (temporaire).

Exemple : un enfant (ou un adulte n'ayant jamais vu d'étranger de sa vie) qui montre un étranger du doigt n'a pour moi jamais été du racisme et ça ne m'a jamais affectée: cet enfant n'a jamais vu d'étranger, évidemment qu'il est ébahi en le voyant ! C'est NORMAL comme réaction. Donc, à ceux qui vont dans un pays fermé et non métropolitain (exemple : la Chine, mais je pourrais en citer d'autres), dans un village exilé ou autre, et qui sont choqués parce qu'ils demandent à te prendre en photo, je te rassure, c'est NORMAL. Tu ferais la même chose à leur place. Je te le garantis.

Autant je refuse l'indifférence.

Exemple : un adulte qui est au fait des problèmes actuels d'injustices envers les femmes, les homos, les noirs, les juifs, les musulmans, etc (la liste est longue) et qui choisit de ne pas "voir" ces problèmes; pire, de ne pas les accepter en tant que tel, sous prétexte que nous sommes en 2017, que rien de tout ça n'existe parce nous sommes un peuple tellement en paix et tellement ouvert; ou mieux, que ces personnes brimées devraient faire plus "d'efforts" pour se faire accepter.

OK, on va rembobiner tout ça calmement. 



Je vais te donner une liste de comportements qui m'exaspèrent et que, si tu as eu à les avoir un jour, juste : arrête. Ca ne fait pas de toi une mauvaise personne, pas du tout, juste quelqu'un de mal informé ou victime de préjugés. Ca arrive, ça m'est arrivé à moi également, mais j'essaie de changer ça tous les jours. Tu peux le faire également.

(NB: Je ne suis pas parfaite, j'ai moi aussi cru à tout plein de préjugés dans mon existence, mais depuis que j'ai regardé la vidéo de cette femme, j'ai décidé de changer. C'était il y a 10 ans.)

(NB2. No stress, la vidéo est sous-titrée français sur Youtube)




1/ Les personnes qui s'excusent (ou qui ont l'attitude qui va avec) de la colonisation dans les pays d'Afrique de l'Ouest (dont le mien).





OK, déjà, tu N'ES PAS RESPONSABLE, TOI, directement, de ces atrocités. Pourquoi s'excuser ? Et même si c'était le cas, qu'est-ce que ça changerait ? Ce qui compte, ce sont les actes qu'on pose aujourd'hui en connaissant l'histoire. Ce qui compte, c'est de s'indigner quand un pays aujourd'hui indépendant demande la restitution des trésors de guerre pillés et que la France lui répond qu'elle n'est pas certaine que le pays en question (le Bénin, pour ne rien cacher) pourra s'en occuper correctement. Bien sûr, beaucoup de béninois pensent également la même chose, MAIS CE N'EST PAS LA QUESTION ! Quand on demande à un voleur de restituer ce qu'il a volé 50 ans après plusieurs méa culpa, il le rend, UN POINT C'EST TOUT. Voilà ce qui devrait indigner (entre autres : évidemment, ceci n'est qu'un exemple lambda). Les excuses, ce n'est pas important si les actes ne suivent pas.



Stp, Ne te sens pas mal en lisant ces lignes (il ne faut vraiment pas) ou en en discutant avec un ami originaire d'Afrique noire, car autrement, tu ne feras que créer un gouffre avec cette personne, qui saura dès lors qu'elle ne peut pas parler de sa propre histoire avec toi. C'est hautement frustrant. Et retenir constamment ce qu'on pense et ce qu'on est, eh bien ça ne finit jamais bien. 

(La preuve... en gif.)

 


Il n'y a aucun mal à parler du passé. Juste, n'oublie pas que le passé appartenait à nos ancêtres, pas à nous. De plus, c'est plus l'Etat qui est responsable de ces tragédies que ses citoyens. 

Tu n'es donc pas responsable de cet épisode passé, tu peux donc souffler, MAIS SI tu choisis, aujourd'hui, d'être indifférent à ces questions, là, oui, tu auras ta part de responsabilité. Car l'oppression de l'Afrique Noire par les Etats de l'Occident ne s'arrête malheureusement aux années 50... ça continue, et cela m'attriste profondément.

Donc, prends exemple sur Elsa dans la reine des neiges et... LET IT GO !

Ca fera du bien à tout le monde... 



2/ Ceux qui sont un peu trop victimes des préjugés et qui font de belles boulettes.


(NB: Je rappelle : je ne suis pas parfaite, j'ai moi aussi eu tout plein de préjugés dans mon existence, mais depuis que j'ai regardé la vidéo de Chimamanda Adichie que tu vois plus haut, j'ai décidé de changer. C'était il y a 10 ans.)

S'il te plaît, détends-toi et ne te sens pas attaqué, ce n'est pas le but. Juste, essaye d'évite les phrases suivantes... (reçues pour de vrai, je n'invente rien)


- Tu es jolie... pour une noire.

Ca ne veut rien dire, excepté que les noires, d'habitude, ne sont pas jolies. Donc non, ça ne fait pas plaisir!

- Toute façon, vous, les femmes, vous êtes plus douées pour le ménage et la cuisine que nous ! On est faits comme ça !

Je dois vraiment répondre à ça ? On est encore au 19e siècle ? IL N'EXISTE AUCUN GENE LIE AU MENAGE OU A LA CUISINE, donc non, je ne suis pas prédisposée à cela.

- Je ne suis pas contre le droit des femmes, mais chacun a son rôle: c'est vous, les féministes, qui rentrez dans une lutte de pouvoir qui ne fait que brimer les hommes.

Je l'aime bien celle-là. Alors, je t'explique.


Chacun a son rôle -> ça se saurait si ça fonctionnait bien ainsi, mon pote. Si les femmes n'avaient pas été traitées de façon abusive, si elle avait eu des recours légaux pour s'en plaindre, on n'en serait peut-être pas là. Et si la théorie du rôle était si magnifique, pourquoi demande-t-on aux femmes d'épouser leurs violeurs dans certains pays et pas aux hommes ? Pourquoi parle-t-on de passer des tests de VIRGINITE aux femmes uniquement pour entrer à l'université en Egypte ? Pourquoi discute-t-on la loi sur l'avortement aux Etats-Unis ? Pourquoi est-ce que les femmes n'ont gagné le droit d'ouvrir un compte ou de vote il y a seulement une cinquantaine d'années ? Pourquoi, pour vendre une voiture, il faut faire une pub avec une femme à moitié à poil ? Pourquoi tu t'insurges si on ne fait que suggérer que tu pourrais subir la même chose que les femmes ? Et pourquoi les hommes sont ceux qui dictent les lois qui seront ensuite appliqués aux femmes ? Sont-ils des femmes ? Aux dernières nouvelles, non. Alors, comment peuvent-ils savoir ce qu'il y a de mieux pour nous ?

Et puis, étrangement, tu as sans cesse peur que ta soeur se fasse maltraiter, humilier ou briser le coeur par tes potes, mais quand tu discutes avec des amies, tu leur dis fièrement que l'inégalité homme/femme, c'est dans leur tête. 

Eh bien, dis toi que si tu as peur pour ta soeur, c'est bien parce qu'il y a un truc qui cloche. Si tes potes sont capables de faire du mal à d'autres filles que ta soeur et que tu le tolères parce que ce sont tes potes et/ou parce que ce n'est pas ta soeur, c'est bien que la situation n'est pas normale et que tu ne réagis pas JUSTE parce ça ne perturbe pas ton quotidien. 

Donc je te le redis : j'accepte l'ignorance, mais pas l'indifférence.

Et pour la petite histoire: féministe, ça veut juste dire "croire en l'égalité des sexes". Il me semble que c'est une requête assez normale... après, qu'il y ait des abus parfois dans l'autre sens, oui, malheureusement, ça peut arriver. Ce n'est pas pour autant que le mouvement initial n'est pas justifié.

(D'ailleurs, une petite vidéo sur ce sujet, ça pourrait te faire du bien)
(oui, c'est toujours la même femme mais, eh, il se trouve qu'elle dit des trucs intéressants, alors...)



- Dis donc, tu ne ressembles pas à une musulmane, toi !

Ce n'est pas mieux. Une religion, ce n'est pas une caractéristique physique.

- Toi, tu es différente, tu aurais le droit de rester si je votais Le Pen.

Oui, on me l'a dit. Pour de vrai.


Je ne vais pas critiquer tes choix politiques, tu es LIBRE DE VOTER POUR QUI TU VEUX, cher ami, mais ne te fais aucune illusion quant aux implications : je n'ai pas besoin d'être concernée ou non par une politique qui aurait pour but de "nettoyer" une partie de la population française (d'origine étrangère... ou pas, d'ailleurs, car jusqu'à quelle génération estime-t-on qu'un noir ou qu'un arabe ou qu'un asiatique est vraiment français, ou non ?). Je me sens concernée dans tous les cas. Savoir que j'aurais le droit de "rester" ne me rassure pas, car je ne suis pas indifférente. Ca me révolterait, et je partirais. Car je n'ai pas besoin d'une telle "faveur", j'ai un pays, moi aussi. De plus, je me sens citoyenne du monde.

D'ailleurs, pour bien clarifier le propos, sachez que même si je suis française aujourd'hui, que j'ai 3 Masters et que je suis entrée en France en tant qu'étudiante et en toute légalité à l'âge de 15 ans, il y a presque 14 ans maintenant, j'ai déjà été sommée de quitter le territoire français à l'époque de la circulaire Guéant de 2011 sous Sarkozy (pour ceux qui ont pas suivi, quelques infos par ICI). Avec le document qui va bien, si si. Après 9 années passées en France (contre 6 ans dans mon pays de naissance: ça pose le cadre). On m'a juste, un jour, convoquée en plein travail et demandé de partir sur le champ parce que mon droit de travail avait été refusé. Je ne te raconte pas ce que j'ai ressenti en prenant mes affaires à 15h, les larmes aux yeux, et en quittant mon bureau sous le regard étonné et un peu honteux de mes collègues. Tout ça, pour quelle raison ? Inconnue.

Et évidemment, une bonne partie de mon entourage européen s'est senti obligé d'éviter le sujet... et de m'éviter, par la même occasion. Tu comprends, ils se sentaient mal de ce qui m'arrivait. Je repose le cadre : JE REFUSE L'INDIFFERENCE. Si tu es vraiment un ou une amie, tu ne m'évites pas, fausse culpabilité ou non: tu m'aides !

Donc, déjà, j'aurais été concernée si je n'avais pas surmonté cette épreuve, obtenu mon droit de travail, avant d'être naturalisée trois années après.

Alors je conclue ce point en disant que non, ça n'arrive pas que "aux autres" qui sont en situation illégale.

Et si tu choisis tes combats en connaissance de cause, même s'ils ne sont pas dans mon sens, il n'y a aucun souci. Juste, assume.


- Syndrome des jambes sans repos ? (ou autre chose... soyons ouverts) "Ah, en fait, tu ne dors pas, c'est ça ? Essaie de visualiser une boule blanche, ça a marché avec moi pour mes insomnies!"

Encore une fois, quand on ne connait pas un sujet, on pose la question. 

Car si ça avait été le cas, tu aurais su, cher padawan, que ce syndrome n'a rien à voir avec la difficulté de s'endormir mais plutôt à celle de réussir à dormir. Ha Ha ! Quelle est la différence, me diras-tu ? C'est que tu somnoleras parfaitement, mais tu recevras une décharge électrique ou une sorte de spasme à chaque fois que tu sombreras dans le sommeil, ce qui va bien sûr te réveiller. Cercle vicieux donc du "je m'endors, je suis réveillée brutalement au bout de 3secondes, parfois moins", donc tu ne dors pas. Je veux bien voir en quoi la boule blanche va aider dans ce cas... 

- Tu es une auteure noire, pourquoi tu n'écris pas sur l'Afrique ?

Alors, déjà, j'écris sur ce que JE VEUX ! J'ai écrit un jeunesse qui se passe en Afrique récemment, mais il n'y a aucune obligation à ce que toutes mes oeuvres ait un lien avec mon pays ou mon continent de naissance. Je fonctionne au message et à l'idée : si j'ai quelque chose à dire, quelque soit le continent, je le dirai. POINT.

- Tu vis en France : pourquoi ton dernier livre jeunesse se passe en Afrique et non en Europe ? 

Euh... pour la même raison que précédemment.

- La couverture de ton jeunesse est jolie, mais... tu n'aurais pas pu tenter une coupe plus sympa pour ton héroïne ? Genre, un brushing par exemple ?

Alors, Abiola, sur la couverture a un afro et c'est 100% NATUREL. Je ne vois pas pourquoi je lui ferais un brushing... Elle est noire, elle a des cheveux de noirs.


De plus, je tiens à préciser que si j'avais opté pour un brushing (même si je ne vois pas pourquoi je l'aurais fait, c'est juste aberrant, surtout pour une fillette de 7 ans), je contribuerais à une des choses qui m'a, moi, affectée durant mon enfance : n'avoir aucun repère visuel de son âge dans les livres jeunesses ou dans les dessins animés. Si tu te dis, "non, j'y crois pas", demande-toi combien de dessins animés tu connais avec un héros ou une héroïne noire, projette ça dans les années 90 (mon enfance, donc), et ensuite on en reparle. 

Et tu sais ce que ça donne, tout ça ? Ca donne des milliers de petites filles qui sont persuadées qu'elles sont moches ou anormales et qui commencent à se faire des traitements sur la tête, qui sont de surcroit dangereux pour la santé. Car sur du crépu, un simple brushing ne marche pas, il faut défriser. Si tu ne connais pas ce merveilleux procédé qu'est le défrisage, google est ton ami :) Tu verras comme c'est beau !


- Moi, si j'avais tes soucis de santé, eh bien je suis sûr que je pourrais me passer de médicaments.

Alors, ne jamais supposer de ce qu'on ferait dans telle ou telle situation. Tu n'es pas malade justement, donc tu n'en sais rien.

Et pour la petite histoire, mon père est médecin chirurgien au Bénin (et très rude sur les bords) et j'ai grandi dans une ambiance anti-médicaments, pro-sport, bonne alimentation et zéro plainte (du genre, à 40 degrés de fièvre, il me conseillait d'aller dormir), donc je te rassure, les médicaments que je prends, je ne les prends que parce que je n'ai PAS LE CHOIX.

- Les terroristes de Daesh ont encore attaqué, on voit bien que le ramadan est fini !

Cette phrase, je l'ai reçue en pleine face, et ça fait mal. 

Il est impensable d'associer un mois de jeûne (donc a priori spirituel) avec ce genre de boucheries. Et pour la petite histoire, les terroristes ont également bombardé Bagdad pendant le dernier ramadan, mais ça, tu ne l'as pas retenu, cher ami...

Je rappelle encore une fois que le ramadan n'a aucun lien avec les terroristes, les musulmans non plus. Il y'a plus d'un milliard de musulmans sur Terre. Si ne serait-ce que le 1/3 étaient des terroristes, on serait déjà tous morts. POINT.

Dernier point : quand on veut aborder ce genre de sujets, on se renseigne. Ca s'applique donc à tous ceux qui affirment que telle ou telle chose est une doctrine musulmane sans s'être renseigné (c'est également valable pour les musulmans car beaucoup boivent ce qu'on leur dit sans se renseigner...). Je répète donc: RENSEIGNE-TOI !
Je n'oserais pas parler d'une religion avec quelqu'un de la dite confession si je n'avais lu leur livre, a minima... ce que j'ai fait pour le christianisme et le judaïsme, mais j'ai encore des choses à apprendre, toujours :)




- Toute façon, les femmes noires, c'est soit des putes, soit des femmes à problèmes. Et puis, elles sont un trop gros cul. Mais pas toi hein, tu es différente, tu fais très européenne !

Je pense que j'en ai assez dit pour que tu comprennes que ça me fasse grave chier qu'on me dise ça ? Non, non, non, ce n'est pas OK de dire ça !

Bien sûr, je sais que tout ça, c'est l'influence des médias, mais s'il te plait, renseigne-toi, fais-toi ta propre opinion, essaie de dépasser ce que la télé veut t'imposer comme mode de pensées. 

Parce que si ça m'énerve de voir que dans les films, séries ou autres, les rôles tenus par les femmes noires sont grosso modo les mêmes (j'imagine même pas si elles devaient jouer le rôle de femme noire et musulmane, imaginez le truc...) : pétasse ou chieuse. Oh, bien sûr, y a du mieux par moments, mais ce n'est toujours pas ça. Résultat : les gens s'imaginent que c'est la réalité de toutes les femmes noires.

Je te rassure, cher ami, ce n'est pas le cas.

- Je me suis fait traiter de "sale blanche" une fois ! C'est bien la preuve que tous les noirs de France sont racistes. A part toi, bien sûr...


Détends-toi, je me fais traiter de sale noire plus souvent que toi et je n'ai encore jamais traiter tous les français de racistes. 

Mais oui, tu as raison d'être outrée, ce n'est pas normal. Mais s'il te plait, pense aussi à l'être pour tes amis qui le sont peut-être plus souvent que toi mais qui n'osent pas t'en parler car ils se doutent que tu seras mal à l'aise en l'écoutant.

- Moi, qui lit un ouvrage qui me touche, qui en parle, et qui reçoit "ah bah je pense que ça t'a touchée car ça se passe dans ton pays d'origine"

Il s'agit de INDOMPTABLES, de Philippe Arnaud, un auteur européen qui a écrit un ouvrage qui se passe entre le Cameroon et la France, donc déjà, ce n'est pas mon pays d'origine et ce n'est même pas dans les environs proches ! Et ensuite, je lis de tout, et j'ai des coups de coeur sur des ouvrages qui se passent en Russie : ça veut dire que quelque part, j'ai des origines russes ? Ca implique que ce livre ne peut pas être apprécié par des lecteurs européens ?

(L'ouvrage en question... )


- Tu parles l'africain ?

PLEASE, arrête avec cette question ! L'AFRIQUE EST UN CONTINENT et je n'en ai pas visité le 1/5e, comme tu n'as sans doute pas visité toute l'Europe. Il est donc impensable qu'il y ait une langue unique en Afrique, ou alors CA SE SAURAIT ! C'est vraiment agaçant comme question, d'autant plus qu'on me la pose très très souvent.



- Oh bah, tu as regardé ce dessin animé dans ton enfance ? Et ce jeu aussi ? Pourtant tu as grandi en Afrique, non ?

Oui, on a la télé.
Oui, on a internet.
Oui, on a même des consoles et des jeux vidéos.
Merci bien.

- Toute façon, si on ne parle jamais de génocides de peuples noirs, contrairement à d'autres peuples, c'est parce qu'ils sont entièrement dus à l'islamisme radical.

Non, je dois vraiment répondre là ? Non, je ne vais pas le faire. Renseigne-toi. Please.

- Tous les messages haineux qu'a reçu la pauvre Miss France 2017

Je me fiche de cet évènement, je trouve le concept de se faire valoir parce qu'on est jolie, étrange. Et je le trouve d'autant plus étrange que ça n'existe que chez les femmes... comme si on n'avait que ça pour nous: la beauté. Mais ne soyons pas aigries, passons !

Mon préféré reste celui-ci :


Voici ce que je lui réponds :

Euh en fait, non je réponds pas, il est juste trop con pour ça.

PS. J'adore le commentaire "supprime", sans fioritures. Efficace. LOL.

3/ Ceux qui, enfin, décident que des mouvements comme les #blacklivematters aux Etats-Unis ou les mouvements #féministes ou #homosexuels, et j'en passe, ne sont pas importants, voire devraient cesser, car ils créent des remous sociaux et perturbent leur petit quotidien.


J'en reviens à mon "je ne tolère pas l'indifférence".

Personne ne te demande d'aller militer, ou d'aller te prendre une balle pour un combat qui n'est pas le tien. MAIS sous prétexte que ça ne t'atteint pas, tu ne peux pas dénigrer le combat des autres. Ou pire, leur mettre des bâtons dans les roues.

Par exemple : Quand on n'est pas gay, on ne PEUT PAS PRETENDRE savoir ce qu'ils ressentent ou ce dont ils ont besoin. On peut encore moins les saboter. Tu ne veux pas être POUR l'homosexualité ? SOIT. Ne sois pas CONTRE au moins !

Cela s'applique à tous les cas de situations de catégories de personnes opprimées.

Je conclurai en disant ceci.

Je suis noire & toutes les autres races
Je suis musulmane & toutes les autres religions voire non religions
J'ai une santé fragile & également une joie de vivre à tout rompre
Je suis citoyenne béninoise, française & de tous les autres pays du monde
Je suis également plein d'autres choses, et vous aussi !



Je suis tout ça, parfois dans la connaissance, parfois dans l'ignorance, et c'est OK car on apprend au quotidien. 

Toi qui me lis, essaie d'éviter les généralités, le danger des histoires uniques ou stéréotypées, la catégorisation des gens, quelque soit la catégorie. Car, sans t'en rendre compte, tu éloignes ainsi quelqu'un de ton entourage en lui refusant 100% de son identité. Sans t'en rendre compte, tu contribues parfois à accentuer les injustices.

Je suis toutes ces choses-là, je suis parfois moi aussi ignorante et j'apprends, j'essaie au quotidien d'être tolérante, mais je refuse catégoriquement l'indifférence. Je refuse qu'on s'insurge d'injustices en silence, mais qu'on refuse de le dire à haute voix ou d'agir, de peur de devoir affecter son petit quotidien. Je refuse que lorsque je suis dans une pièce, on évite tous sujets sensibles "qui pourraient m'affecter". Je refuse qu'on ne sache pas comment m'appeler, si c'est "noire", "black", "personne de couleur", ou autre. On dit bien blanc, jaune, alors je suis noire, point (je suis toutefois consciente que certains noirs sont indécis sur ces questions et que ça peut être compliqué par moments, alors n'hésite pas à aborder le sujet pour le clarifier une bonne fois, surtout s'il s'agit de quelqu'un que tu estimes). Je REFUSE qu'on me prive de toute mon identité, aussi mixée soit-elle, sous prétexte que mes ancêtres ont été brimés plus que je ne le suis aujourd'hui. Pour la énième fois, je refuse l'indifférence !

Nous sommes tous des êtres humains, nous ressentons les mêmes choses : prouvons-le en refusant l'inadmissible, en refusant les préjugés réducteurs et les jugements hâtifs, en se battant pour ceux que l'on peut, même chez celui qui vit loin ou pour l'inconnu qu'on a croisé un jour dans le métro. Si tu vois une injustice, dis-le, agis (ou du moins, essaie), car le silence et l'indifférence tuent notre humanité.

Et s'il arrive que l'on ne comprend pas le combat, alors renseignons-nous sur les conséquences de nos actions pour au moins éviter de saboter le combat des autres.

Car nous sommes tous exactement pareils au fond.

Humains,

Jusqu'au bout des ongles.



PS. 
Parce que c'est quand même un blog de lecture, je tenais à conseiller quelques lectures qui, je trouve, correspondent au thème et qui aident à créer une ouverture d'esprit et pas mal de prises de conscience sur énormément de sujets, tout en étant parfaitement bien romancé, agréable et non communautaires.

1/ La trilogie du SIECLE de KEN FOLLETT

 (chroniques à venir)
  


2/ La quadrilogue ENTRE CHIENS ET LOUPS de MALORIE BLACKMAN


Allez, je file !!! BISOUS !


(Il est 8h, ça fait 3h que j'écris... normal quoi. LOL. Comme quoi, fallait que ça sorte. Vu la longueur de l'article, vous m'excuserez si certaines fautes trainent... Allez, je file au bureau!)

9 commentaires:

  1. Ton article est criant de vérité. Beaucoup de personnes ignorent certaines choses, mais des fois c'est plus simple de rester dans l'ignorance. La réalité est dure et fait mal alors on fait comme si de rien n'était, c'est un reflex pour ce protéger. Et puis il y a ceux qui s'en fichent complètement, ils ne se sentent pas concernés alors pourquoi pousser plus loin la réflexion. Ce constat est triste. Je suis une femme, je suis française, je suis métisse ( légèrement métissée mais assez pour intriguer les gens sur mes origines, c'est toujours la première chose qu'ils demandent comme si c'était d'une importance capitale) alors ton texte me parle et résonne en moi. Ton texte est très beau, j'ai fini en larmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pamela ! Dsl de mon retour tardif, j'ai été très prise :-) En effet, je te comprends parfaitement. Les gens se complaisent dans l'ignorance (pour diverses raisons) ou alors s'en fichent. C'est ceux qui s'en fichent qui m'exaspèrent, mais bon, c'est la vie :-) Heureusement, des auteurs comme Chimamanda Ngozi Adichie abordent les sujets des préjugés assez régulièrement et je trouve que c'est une excellente démarche. J'espère en tout cas qu'autour de toi les choses s'amélioreront doucement. On ne peut espérer que ça :-) Gros bisous qui viennent du coeur, car tu n'es pas seule ^_^ !

      Supprimer
  2. Je digère à peine le réveillon que j'encaisse mal que voilà une râleuse . je ne suis donc pas toute seule ?
    Ce qui me reste sur l'estomac ? Qu'une "amie" dise à mon mari , Arabe et musulman :" Depuis que tu conduis , ta femme n'en a plus le droit ! " Accusation gratuite et infondée . J'ai ma voiture perso si je veux conduire , celle du couple est aussi à moi , je fais ce que je veux ...Ma santé et un interdit médical m'empêchent de prendre le volant ! Mais c'est tellement mieux de croire qu'un Arabe c'est un macho , un censeur , un empêcheur de vivre ...
    Pour Pamela Marey , je demande souvent qu'elle est l'origine de sa famille , le plus souvent quand la personne semble être originaire des îles , d'Afrique , de l'Est , d'Amérique du Sud , d'Asie , d'Océanie ,etc . Pour rêver , pour que l'on me parle d'ailleurs , et aussi pour que je dise ma fierté d'être d'une famille multiculturelle . Je suis franco-anglaise née à Londres. Mon mari est Arabe berbère , mes filles ont épousé des Africains , un Centre Africain , un Congolais Brazzaville, un Camerounais . Leurs enfants sont métis et riches eux aussi de plusieurs cultures et de langues variées , lingala , douala , etc ...Je digère mal les réflexions à la gomme, non réfléchies , enracinées par la bêtise humaine. Bonne année , on arrivera à se faire entendre , non ? Suffit de parler plus fort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous comprends tout à fait j'aime connaître les origines, par intérêt culturel, j'aime apprendre les coutumes des autres. Mais dans mon cas le problème est que mon métissage ne reflète pas mes origines. Du coup je ne réponds pas ce qu'ils veulent entendre, pour eux il n'y a pas de doute, ils insistent et ça en devient gênant et impoli. Ma mère est portugaise mais tout le monde m'imagine "arabe" et musulmane. Alors la discussion devient souvent une accusation de cacher mes origines. Les gens ont des idées reçues alors c'est pas facile, ils voient et croient que ce dont ils ont envie.:-D

      Supprimer
    2. Bienvenue par ici Cerise ! En effet, et toi et Pamela avez raison. Les préjugés sont difficiles à vaincre, mais à force de le crier haut et fort, j'ose croire que cela changera. Pour parler de choses qui ne me concernent pas directement, j'entends souvent autour de moi le "ton amie parle asiatique?" ou alors "les asiatiques crachent partout, ton amie fait pareil?" pour faire référence à des amies chinoises. Je n'ai de cesse de leur préciser que l'Asie est un continent, qui regroupe des pays aux cultures multiples, aux langues encore plus diverses. Ils en rient en disant qu'ils plaisantent - ou alors ils ajoutent "bon, tu m'as compris". Ils ne se rendent pas compte que ce genre de choses est facile quand on n'est pas concerné... et que mon amie chinoise est rentrée chez elle à force de ne pas se sentir "elle", plaisanterie ou non. Et c'est dommage. Mais heureusement, certains l'intègrent, se renseignent, font des efforts. Le plus important est de rappeler qu'il ne faut pas faire de généralités et que nous sommes tous des individus autres qu'un modèle qu'on aurait vu à la télé ou ailleurs. Bisouus et courage à vous deux !!! ^_^

      Supprimer
  3. Comme je te comprends!!!
    Belge d'origine convertie depuis 6ans et voilée e te dis pas les conneries et horreurs que 'ai entend!!!
    9a passe de l'imbécilité totale à la crapulité profonde
    Lors de mon dernier accouchement ( césarienne) 'ai e des complications et on a d ligaturer mes trompes la gyno m'a dit votre mari va pas être content il voudrait bcp d'enfants surement e li a répond que nos n'étions pas des "vaches à lait" et il a signé lui même les papiers de l'opération
    Elle est restée baba et ne m'a plus dresser la paroles les 30 dernières minutes en salle d'op!!!
    Lorsque je suis revenue d Maroc la première fois 'ai e droit a des questions qi montrent vraiment l'ignorance profonde de ces gens sous influences des politiques et médias( t as d mettre la burka pour chez ta belle famille!!) bon 'ai préféré rien dire car 'ai la langue fourchue à la fin
    Dernièrement on m'a refusé n logement parce que mon homme est marocain malgré qu'on présentait tote les garantie d'un bon locataire....
    quant a terrorisme ils oublient que les Français belges.. ont été ex aussi des terroristes dans le contient africain....nos n'avons rien à voir avec ces barbares
    q'Allah azzawajel te garde ma sœur et t'accorde ne belle réussite t es dans mes pensées
    boussa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bisous à toi également et courage dans ton quotidien, car ça ne doit pas être facile ! A force de le répéter, les préjugés finiront peut-être par perdre de leur influence... en tout cas je l'espère :) Je rêve d'un monde plus tolérant et ce qui me porte tous les jours, c'est que mes ancêtres ont fait de même ! Ils n'ont pas tout obtenu, mais ils m'ont obtenu des droits que je n'aurais pas eu sans eux. Tout passe par la politique, la communication et l'éducation des prochaines générations. Alors rien n'est perdu ! Ce ne sera pas forcément pour nous, mais nos enfants vivront peut-être un peu mieux. Bisous tout pleins !!!

      Supprimer
  4. Tu as le droit d'être en colère et ta plume a parlé. Well done! Que le savoir reste ton arme ! Un admirateur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ce petit message, ça fait plaisir ! ^_^

      Supprimer

Merci d'avance de votre passage ici et de vos commentaires ♥